Le progrès spirituel

The_Ladder_of_Divine_Ascent_Monastery_of_St_Catherine_Sinai_12th_century.jpg

« Soyez parfait comme votre Père céleste est parfait. » Soit. Mais comment faire? Nous sommes de pauvres pécheurs… Comme obéir à cette injonction à la perfection? Comment avancer vers la sainteté ?

Le Seigneur ne nous laisse jamais seul dans notre vie spirituelle. Il nous donne, tôt ou tard, ce dont nous avons besoin, ce dont nous cherchons. « Demandez, et vous recevrez. » Mais le plus souvent il le donne par d’autres. Le Seigneur est venu lui-même former ses apôtres, piliers de l’Eglise, ainsi que de nombreux autres disciples-missionnaires, comme les 70. Ils se sont ensuite éparpillés, peu à peu, dans le monde entier, pour transmettre cette connaissance, pour donner cet accompagnement, vital pour avancer vers Dieu, vers la perfection.

L’Eglise est experte en humanité disait St. Paul VI. Elle l’est aussi en sainteté. Il y a un chemin spirituel pour aller vers Dieu. Il se décline d’une infinité de manières, selon les myriades d’âmes différentes, selon la relation unique que chacun tisse avec Dieu, mais il s’agit bien aussi d’un même chemin. « Elle est étroite, la porte, il est resserré, le chemin qui conduit à la vie. » Comment le trouver ? Comment suivre Jésus, sans tomber, dans la « vallée de la mort » ?

« Restez éveillés et priez en tout temps. » Exigeant ce commandement ! Impossible même à suivre pour un débutant, mais l’on a pas le droit de le laisser de côté. Si l’on n’a pas encore reçu le don de l’oraison perpétuelle et de la vigilance parfaite du cœur, l’on doit tout de moins faire ce qui est à notre portée. Moins que cela serait laisser la Parole de Dieu de côté et se vouer aux ténèbres… Un très grand saint, Alphonse de Liguori, cité par le Catéchisme de l’Eglise Catholique, §2744, a dit :

« Qui prie, se sauve certainement ; qui ne prie pas se damne certainement. »

Ne nous laissons pas avoir par le choc que peut provoquer cet enseignement, nous laissant voler par-là la vérité si importante qu’elle porte. Pour être chrétien, il faut prier, et il le faut le plus possible. Il n’y a rien de plus important. Si ce n’est que 5 minute par jour, au début, faisons-le. C’est cela que Dieu nous demande alors. Le refuser serait terrible… Impossible, en effet, d’être chrétien plus profondément qu’un simple vernis sans un cœur à cœur, le plus continuel possible, avec le Seigneur.

Les saints sont unanimes pour dire que cela commence par un temps quotidien, mis à part, consacré, pour le Seigneur. Si nous suivons sainte Thérèse d’Avila, un quart d’heure est le grand minimum pour qui n’est pas un débutant complet. Une demi-heure, voir une heure sont plus raisonnables pour une personne qui chemine et lutte depuis plusieurs années. En 2018, le français passaient en moyenne 3h42 par jour devant la télévision. Nous avons le temps pour 5, 20 ou 60 minutes données au Seigneur… et oui, nous raterons notre vie si nous ne le prenons pas. Et quelles joies attendent ceux qui persévèrent ainsi !

Revenons à la vigilance du cœur. Un chrétien doit lutter contre le péché, auquel tout homme se sent attiré comme par un aimant, dans la partie la plus superficielle de son être… Celui qui aime Dieu lutte contre ce penchant, et il luttera toute sa vie. Quelle gloire l’attend s’il persévère, quelle joie et quel bonheur, dès ce monde ! Le péché est toujours mensonge. Il mène à la mort, la souffrance, le désespoir. Il nous coupe de ce qui est élevé, en premier lieu, de Dieu : « Je ne vous ai jamais connus, retirez-vous de moi, vous qui commettez l’iniquité. » Mais ne nous laissons pas impressionner ! L’enseignement quasi-constant des saints est que celui qui sur le chemin de la sainteté est celui qui se relève le plus vite de son péché, qui demande pardon quasi-instantanément, et qui va se confesser à la première opportunité si le péché est grave. Celui-là deviendra saint, et bien plus vite que celui pense ne jamais faire le mal et ne sentirait pas le besoin de se repentir… Tout désespoir vient du démon. Relevez-vous, faites pénitence, et n’y pensez plus. Vous êtes pécheur oui, mais enfant de Dieu d’abord. Il a pris sur lui vos péchés.

Qu’est le cœur de la sainteté ? Est-ce si difficile à trouver ?

« Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de tout ton esprit. Voilà le grand, le premier commandement. Et le second lui est semblable : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. De ces deux commandements dépend toute la Loi, ainsi que les Prophètes. »

L’Amour ! Le saint est celui qui Aime, de l’amour même de Dieu. « Comme je vous ai aimés, vous aussi aimez-vous les uns les autres. » Le saint aime de l’Amour même de Dieu, qui est venu habiter en lui, et qu’il diffuse dans un rayonnement d’Eau vive dans ses relations avec les autres… Il puise justement cet Amour dans sa prière, et dans sa fidélité à la Parole de Dieu. « Si quelqu’un m’aime, il gardera ma parole, et mon Père l’aimera; nous viendrons à lui, et nous ferons notre demeure en lui. » Celui qui garde la Parole de Dieu, qui prie, qui lutte contre le péché, qui aime, alors Dieu lui-même vient vivre en son âme. Nous sommes Temples de l’Esprit de Dieu, si nous gardons sa Parole. Et cela est une promesse bien plus qu’un avertissement.

Celui qui commence ainsi, et continue, deviendra saint. Mais, comment prier ? Comment trouver les conseils concrets dont nous avons tant besoin, si souvent? Comment progresser dans la vertu, dans le combat spirituel ? Comment comprendre les Saintes Ecritures, et l’enseignement de l’Eglise ? « Demandez, on vous donnera ; cherchez, vous trouverez ; frappez, on vous ouvrira. » Elle n’est pas faite à la légère la promesse d’un Dieu. Tout désespoir vient du Démon, ne l’oubliez pas. La sainteté, la vie même de Dieu, vous est offerte, si vous la désirez de « tout votre cœur, de toute votre âme, et de tout votre esprit. » Persévérez et vous verrez des miracles se produire, en nombre.

« Prenez courage, j’ai vaincu le monde ! »

The_Ladder_of_Divine_Ascent_Monastery_of_St_Catherine_Sinai_12th_century

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s